« Je suis un fruit de ta Passion, un bourgeon de tes plaies »

Gemma Galgani (1878-1903)

Sur cette photo nous voyons Gemma en extase : elle est en train de contempler Jésus, de l’écouter, de l’aimer. Ce visage photographié au début du XXème siècle est comme une porte demeurée entrouverte sur l’infini. La paix et la fascination rayonnent des yeux du modèle. La contemplation de la beauté pourrait bien sauver le monde. Les texte laissés par Gemma émanent eux aussi cette lumière de l’éternité bienheureuse, qui fait irruption dans le temps. Puisse nos cœurs devenir un peu semblables à celui des âmes pures et aimantes !

Gemma c’est aussi une vie partagée avec son ange gardien, qu’elle pouvait voir et entendre dans la vie quotidienne : « Je lui (son Ange gardien) demandai de rester près de moi ; il me le promit. Je me mis au lit. Alors il me sembla qu’il étendait ses ailes et se posait sur ma tête. Je m’endormis et le retrouvai ce matin à la même place qu’hier soir. Je le quittai et, à mon retour de la messe, il n’y était plus »

Publicités
Cet article a été publié dans home. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s